MONSIEUR IBRAHIM ET LES FLEURS DU CORAN, Eric-Emmanuel Schmitt

Publié le par zalo

9782210754676FS.gif

Quatrième de couverture :

Moïse, "Momo", est un petit garçon de 12 ans qui s'ennuie à l'école et à la maison, auprès de son père, un avocat juif neurasthénique. Mais dans la rue Bleue où il habite, il y a Monsieur Ibrahim, l'épicier arabe du quartier qui semble connaître les secrets du bonheur et du sourire dont Momo fait vite son profit. Et quand son triste père l'abandonne pour aller se jeter sous un train, M. Ibrahim adopte un Momo enchanté de devenir son fils. Ensemble, ils fermeront boutique, achèteront une automobile et s'en iront vers le pays natal du vieil homme. Au retour, M. Ibrahim étant mort avant la fin du voyage, Momo, devenu Mohamed, retrouvera sa mère et apprendra que son vrai père, un professeur d'anglais, n'était pas juif du tout.

Mon avis :

Pourquoi ne pas avoir fait un roman au lieu d'une nouvelle ?! J'ai été sincèrement frustré du manque d'épaisseur de cette oeuvre. Une telle histoire avait pourtant matière à devenir un très beau roman...

J'ai aimé cette écriture aux accents d'adolescence. Le personnage de Monsieur Ibrahim incarnation de la sagesse, de la bonté humaine, est très attachant. En ces temps d'intolérance religieuse, cette histoire est un bol d'air frai.

Monsieur ibrahime et les fleurs du Coran est un réquisitoire pour la tolérance.

Edition lue : Magnard (2004)

Impressions de lecture : 

Publié dans Romans XX siècle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article