LA SECTE DES EGOÏSTES, Eric-Emmanuel Schmitt

Publié le par zalo


Résumé
 : Et si la vie n'était qu'un songe ? et si les nuages, les oiseaux, la terre et les autres hommes n'étaient qu vision de notre esprit ?
Un chercheur découvre par hasard l'existence d'un excentrique, Gaspard Languenhaert, qui soutint cette philosophie "égoïste" dans les salons du XVIII siècle, puis fonda une école à Montmartre où ses disciples répétaient avec lui qu'eux seuls existaient et que le monde était leur fantasme. Intrigué, il abandonne ses travaux et part à la recherche de ce philosophe singulier dont une sorte de conspiration fait apparaître et disparaître les traces.
Cette enquête va l'entraîner de Paris à Amsterdam mais surtout au fond de lui-même, là où la raison se fait déraisonnable et  les vertiges hallucinants. Car si l'univers n'est qu'un rêve, chacun de nous en est l'auteur, donc Dieu.

Mon avis : Je n'ai pas vraiment apprécié le livre, jusqu'aux trente dernières pages environ. A ce moment là, l'histoire devient plus vivante. De plus, tout le livre est basé sur la philosophie "égoïste", que je trouve personnellement extrémiste. Je n'ai donc pas été passionné par le sujet choisi, contrairement à tous les autres romans d'Eric-Emmanuel Schmitt que j'aie pu lire.
Toutefois, la fin mérite que l'on s'y arrête. Celle-ci est une vraie surprise, qui prend le lecteur au dépourvu ; il me semble impossible de la deviner, rien ne l'annonce. Il y a là une vraie portée philosophique qui éclaire d'un jour nouveau tout ce que nous a délivré l'auteur dans son roman.
En résumé, seule la fin du roman m'a paru originale. Je suis habitué à mieux venant de cet auteur.

Edition lue : Collection L.G.F.
                      Edition originale Albin Michel (1994)

Impression de lecture :
 

Publié dans Romans XX siècle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article