LE ROUGE ET LE NOIR, Stendhal

Publié le par zalo

Résumé : Julien Sorel, fils de charpentier, acquiert une solide culture grâce à une mémoire prodigieuse qui lui permet d’apprendre par cœur l’Ancien testament. Son modèle personnel autant que confidentielle (monarchie oblige) est Napoléon Bonaparte, qui lui fait rêver d’une ascension aussi fulgurante que le jeune lieutenant devenu empereur. Il devient précepteur des enfants de M. de Rênal, maire ultra-royaliste de la ville de Verrières. Il conquiert le cœur de Mme de Rênal, mais doit rivaliser de tartufferie pour que son époux ne s’en rende pas compte. Le jeune fils de sa maîtresse tombe gravement malade, et Mme de Rênal se croit châtié par Dieu pour son comportement immoral. M. de Rênal finit par avoir vent de la liaison adultère, et chasse Sorel de la ville. Celui-ci ne cessera d’aimer celle qu’il quitte. Il entre au séminaire de Besançon, où l’abbé Pirard lui proposera le poste de secrétaire du marquis de la Mole, à Paris. Il ne tardera pas à séduire la fille du marquis, Mathilde, qui, enceinte, convaincra son père de la marier à Sorel. Le marquis finit par céder, et le fait anoblir. Sorel est sur le point de se marier lorsque le Marquis reçoit une lettre de Mme de Rênal qui le met en garde contre son futur beau-fils dépravé et menteur. Sorel, fou de colère, se rend à Verrières où il tente d’assassiner son ancienne maîtresse, sans succès. Emprisonné, il recevra les visites de sa promise, ainsi que celles de Mme de Rênal, qui lui a pardonné. Condamné à mort, Sorel finira sur l’échafaud. Un ami rachètera son corps, Mathilde embrassera une dernière fois le front du père de son enfant, et Mme de Rênal mourra trois jours plus tard.

Mon avis : Le Rouge et le Noir a une signification précise, étroitement liée aux conditions sociales du temps de l'auteur. L'armée, l'administration napoléonienne, la gloire des champs de bataille étaient, sous l'Empire, cette soupape de sûreté qui n'existe plus. La société sous la Restauration s'est comme refermée sur elle-même : elle s'est figée dans une hiérarchie apparamment immuable, s'est sclérosée sous l'influence du clergé.
   Dans le Rouge et le Noir Julien Sorel est la figure centrale autour de laquelle tournent les autres. Sa psychologie est profondément étudiée par Stendhal, qui est pour Nietzsche "le dernier des grands psychologues français". 
   J'ai dévoré ce livre qui m'a procuré un plaisir important. Julien Sorel est LA création de Stendhal et ses aventures m'ont captivées jusqu'à sa fin tragique...
   Il faut lire ce livre qui est un des plus beaux romans du XIX siècle, même si ses contemporains ne l'ont pas vu ainsi : la satire de la société et le caractère "jacobin" de Julien firent peur. Stendhal en tira la réputation d'être un individu fort dangereux...

Édition lue : Larousse (2001)

Impression de lecture :
  

Publié dans Romans XIX siècle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article