LA FORTUNE DES ROUGON, Emile Zola

Publié le par zalo


Résumé
:
Premier volume de la série Les Rougon-Macquart. Le cadre est une petite ville appelée Plassans, qui correspond à Aix-en-Provence, où Zola a passé son enfance et une partie de sa jeunesse, ainsi qu'à Lorgues, dans le Var, où se sont déroulés en décembre 1851 les évènements insurrectionnels décrits dans le roman.
   Ces grands inassouvis, ces fauves maigres, à peine lâchés de la veille dans les jouissances, acclamaient l'Empire naissant, le reigne de la curée ardente. Comme il avait révélé la fortune des Bonarparte, le coup d'Etat fondait la fortune des Rougon.

Mon avis : En plus d'une belle histoire d'amour entre Silvère Mouret et Miette, ce livre nous livre la base de la grande série Zolienne.

   Le cadre historique sera celui du Seconde Empire, régime que Zola n'apprécie pas et dont il démontrera l'influence négative au cours de ces 20 romans.
   La généalogie débute par Adélaïde Fouque. La famille se divise ensuite en trois branches : les Rougon, les Macquart et les Mouret. Chacune de ces trois branches possèdant ses caractéristiques mentales propres.
    Moins plaisant que d'autres livres de Zola, La fortune des Rougon doit tout de même être lu pour comprendre l'oeuvre de l'auteur dans son ensemble ; de plus, il n'en reste pas moins écrit par Zola, ce qui pour moi est un gage de qualité.

Édition lue : éditions Famot (1978)

Photo de l'arbre généalogique des Rougon-Macquart :


Impression de lecture :

Publié dans Romans XIX siècle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article