VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT, de Louis-Ferdinand Céline

Publié le par zalo


Cette oeuvre est tout simplement grandiose !

                       
Résumé
:

Le premier et le plus célèbre roman de Céline, le Voyage au bout de la nuit, est une geste contemporaine dont le héros, Ferdinand Bardamu, issu de la petite bourgeoisie faubourienne, nous emporte avec lui jusqu'au bout de ses expériences. De la Première Guerre mondiale aux prémices de la Seconde, on suit son chemin hasardeux en Afrique, aux Etats-Unis, dans la banlieue parisienne, à Toulouse...

Suite...Mon avis :

  
  Ce roman de Céline est à la fois antinationaliste, anticolonialiste, anticapitaliste et anarchique.

   La vision de la nature humaine qui est celle de Céline peut paraître à juste titre désespérante. L'Homme passe sa vie à mentir, répandre le malheur autour de lui. La guerre est perçue par Bardamu, comme le moment où l'Homme laisse libre cours à sa cruauté, il n'a plus de limite. L'oeuvre entière de Céline peut être vue comme un puissant réquisitoire contre la société et l'Homme.

   Tout au long du roman, Bardamu va rechercher la vérité : qu'est-ce que l'Homme ? Il en arrive à cette conclusion, l'Homme n'est qu'une "pourriture en suspens", qui ne vit que pour vieillir et mourir. Les sentiments ne sont que mensonges, Bardamu ne croît pas en l'amour.

   Céline possède un style d'écriture unique, qui rend son oeuvre "vivante". Tout en étant familière, l'écriture est extrêmement travaillée. Les expressions du temps, l'argot des classes populaires sont, pour moi, la force expressive de ce roman.

   Je conseille plus que grandement la lecture de ce monument de la littérature française. La mentalité et la nature humaine y sont décortiquées comme jamais auparavant. Sublime tout simplement.


Citations :

" Ce monde n'est qu'une immense entreprise à ce foutre du monde"
" L'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches"
" Presque tous les désirs du pauvre sont punis de prison"
" Etre seul c'est s'entraîner à la mort"
   Suite...
Édition lue : Gallimard (bibliothèque de la Pléiade, nouvelle édition 1981)


   Photo de la première édition :  

Impression de lecture :

Publié dans Romans XX siècle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article